facebook

Capucins

L'Ordre des Frères Mineurs dans son effort pour demeurer fidèle aux intentions de son fondateur, Saint François d'Assise, a traversé de très nombreuses difficultés tout au long de son histoire, ce qui entraîna désaccords et divisions.

Les Capucins, la branche la plus récente, existent depuis 1525. En ce temps-là  quelques Frères Mineurs des Marches, en Italie, voulurent vivre une vie de prière et de pauvreté plus proche des intentions de Saint François. Grâce à l'appui de la Cour Pontificale, la nouvelle branche obtint assez vite d'être reconnue et fit très rapidement des disciples, d'abord en Italie et ensuite, à partir de 1574, dans tout le reste de l'Europe. Le nom de Capucins leur fut donné en raison du long capuce qu'ils portaient; au début ce n'était qu'un surnom, mais il devint assez vite le nom officiel de l'Ordre. Celui-ci existe actuellement dans 106 pays et comprend 10.500 frères qui vivent dans plus de 1700 communautés (fraternités).

Simplicité, proximité du peuple, esprit fraternel dans nos maisons et dans l'apostolat sont les signes visibles qui caractérisent notre style de vie. À cela il est important d'ajouter l'importance donnée par les premiers frères à la pénitence et à la vie de prière.

Nous sommes frères, nous vivons en frères, nous prions en particulier ou en commun. Nous partageons notre repas et notre temps et, comme dans une famille, nous nous entraidons pour grandir, Notre communauté, qui est une assemblée de frères, est un lieu de joie et de d’hospitalité.

Nous sommes une communauté fraternelle basée sur l’Evangile. Nous menons une vie simple et humble parmi le peuple, sous la guidance  de Jésus-Christ. La vie de jésus, les saintes Ecritures, Saint François et ses écrits sont la source de notre inspiration.

Avant tout nous sommes appelés, par Jésus-Christ, à annoncer l’Evangile par nos vies. Les moyens pratiques en sont : la prière, la contemplation, les activités ecclésiales, le service social, les œuvres de bienfaisance, l’annonce de l’Evangile, les publications, l’annonce, etc…

Depuis les débuts de notre institution l’annonce de l’Evangile est une particularité des religieux. Ils sont allés proclamer l’Evangile jusqu’aux extrémités de la terre.

Les religieux capucins sont venus en Turquie en 1578. Dans le groupe des quatre premiers venus il y avait Saint Joseph de Leonessa. Ils sont allés tout d’abord à Constantinople qui était la capitale de l’empire, puis dans les autres villes. Par la suite ils ont travaillé avec résolution dans les lieux saints de l’église, risquant leur vie et parfois en la perdant.

Aujourd’hui, 16 religieux travaillent en Turquie : neuf sont Italiens, trois Polonais, deux Turcs et un Indien. Ils exercent dans six villes différentes : İstanbul, İzmir, Efes, Mersin, Adana et Antakya. Les religieux capucins désirent continuer leur présence dans l’ancienne Asie Mineure. Leur but est de maintenir vivantes les racines chrétiennes de ces lieux  où ont vécu les Pères de l’Eglise et qui sont si importants dans son Histoire. Leur existence elle-même est un grand témoignage pour l’Evangile. Avant tout, les premières communautés chrétiennes ont vu le jour dans ces régions. La voix de Paul retentit encore en ces lieux saints.

Les religieux capucins sont arrivés à la Maison de la Vierge en 1966. A la demande de  Monseigneur  Alfred Cuthbert Gumbinger  (OFMCap), Archevêque d’İzmir à l’époque, le Père Filibert de la Chaise  a été le premier venu. Il a vécu 20 ans, seul, à la Maison de la Vierge. En 1986, deux autres capucins français l’ont rejoint. Puis en 1990 le site a été transféré à la communauté des religieux Capucins de Turquie.

Le responsable actuel de la Maison de la Vierge est le Père Oriano Granella. Il écrit, prend des photos et s’occupe de ce lieu saint de l’Eglise.